Les nouveaux horaires des agences sont une occasion manquée pour le dialogue social à la CECAZ.
Nous étions pourtant prêts à négocier à la fois des horaires plus étendus pour nos clients et des contreparties au bénéfice des salariés. La cote mal taillée retenue par le Directoire ne se prête pas à la vraie vie et est également un réel casse-tête… La question de la sortie tardive se pose pour les jours de semaine comme pour le samedi.