Il aura fallu un peu plus de trois mois pour aboutir en définitive en CECAZ à une solution en mode dégradé sur la question de la rémunération des salariés.

Dès le 21 mars, notre syndicat FO avait à la fois revendiqué le versement avant le 31 août 2020 d’une “prime exceptionnelle de pouvoir d’achat” (PEPA) estampillée « Covid-19 », ainsi que la neutralisation par voie d’avenant de la période de confinement pour le calcul de l’intéressement et de la part variable.