EDITO

À quelques semaines des élections professionnelles (du 8 au 17 octobre 2019), il nous paraît naturel de vous présenter un bilan schématique de l’action syndicale que nous avons développée tout au long des quatre années qui viennent de s’écouler : 2016, 2017, 2018 et 2019.
Que ce soit en réaction aux décisions prises par nos dirigeants en matière stratégique, notamment dans le cadre du Conseil d’Orientation et de Surveillance (COS), ou pour commenter tout simplement nos résultats dans le domaine de la négociation collective, que cela ressortisse à notre devoir de défense individuelle ou parce que nous nous sommes mis depuis des années aux petits soins des salariés dans le cadre du Comité d’Entreprise, attendu que nous sommes également des spécialistes reconnus en conseil en évolution professionnelle, étant donné que nous nous sommes aussi investis à la mutuelle, il fallait bien que nous y revenions par le biais de ce nouveau numéro de VERDICT FO.
À l’heure d’un choix décisif pour l’avenir des salariés de la Caisse d’Épargne Côte d’Azur, nous nous devons de vous rappeler le rôle déterminant de son syndicat FO pour vous représenter de la plus belle manière qui soit et en toute indépendance, mais surtout pour peser avant que des décisions lourdes de conséquences en matière sociale ou pour vos conditions de travail, soient prises.
Sans forfanterie, nous pensons avoir vocation, car la plus expérimentée, à rester l’organisation syndicale majoritaire de la CECAZ, non seulement pour gérer les activités sociales, culturelles et de loisirs, et pour être le plus solide rempart que mérite son Personnel, mais aussi pour formuler sans cesse vis-à-vis de nos dirigeants des propositions bien charpentées.
Si nous réussissons à vous convaincre, il ne vous restera qu’à voter effectivement en faveur de nos candidats au Comité Social et Économique (CSE).
Téléchargez VERDICT N°11