Avant-propos

L’opération consistant à soustraire 2milliards d’€ aux Banques Populaires et aux Caisses d’Épargne a n de recapitaliser BPCESA, marque une vraie rupture stratégique dans l’organisation du Groupe BPCE sous l’autorité de Laurent Mignon.

En conférant à BPCESA une dimension clairement opérationnelle et orientée «business», il exprime une volonté forte de pilotage resserré de la Banque de Détail par l’organe central du Groupe BPCE.

Corrélativement, il donne à Natixis des moyens supplémentaires pour pouvoir faire des acquisitions nouvelles, mais aussi de disposer de plus en plus d’autonomie vis-à-vis de ses actionnaires de référence, les Caisses d’Épargne et les Banques Populaires.

Le fait de faire circuler de cette manière les fonds propres au sein du Groupe après avoir pris la décision de démanteler le Crédit Foncier, participe aussi de cette recherche de solutions a n de résoudre le problème de solvabilité rencontré aux bornes du « petit Groupe ».

Clairement, le Groupe BPCE se transforme…

Bruno Aguirre
Secrétaire Général