Avant-propos

En nous appuyant sur une ambiance de contestation quasi insurrectionnelle dans le pays, nous nous sommes efforcés de pousser le plus loin possible les feux de nos revendications salariales au sein de la Branche des Caisses d’Épargne.

Notre pragmatisme nous a conduits à nous montrer patient vis-à-vis du syndicalisme d’accompagnement incarné par la CGC, la CFDT et l’UNSA de telle sorte que nous puissions nous retrouver tous ensemble face à la délégation de nos employeurs. Nos camarades semblent en effet s’être rendu compte que l’accord de salaire qu’ils avaient signé au titre de 2016 (+ 0,6 %), n’avait pas produit les fruits sur lesquels ils tablaient par ailleurs…

Le SNP-FO dénonce la supercherie qui consiste pour nos employeurs à nous laisser accroire que nos entreprises seraient en dif culté en raison d’un contexte de taux durablement bas. En réalité, ils n’ont qu’une idée en tête: viser un coef cient d’exploitation inférieur à 60 % Or, à 100 %, nous sommes encore à l’équilibre Charges/ PNB… Il y a donc du grain à moudre… Allons le chercher !

Bruno Aguirre
Secrétaire Général